Le Codéveloppement professionnel

Temps de lecture : 5 min

Les articles de ce thème “Développer votre entreprise“, vous permettent de découvrir des conseils et de l’inspiration, pour développer votre entreprise de la manière la plus adaptée à votre activité, et à vous, en tant qu’entrepreneur.


Je vous présente la méthode du Codéveloppement professionnel.

Cet article est introductif aux suivants, qui partagent des synthèses de séances animées principalement par cette méthode.


La première fois que j’ai entendu parler de Codéveloppement – ou Codev -, c’était en 2018.

Plusieurs personnes de mon entourage avaient participé à une séance animée avec cette méthode, et en étaient ressorties ravies.

Le principe me paraissait simple à comprendre.

Différents participants autour d’une table, qui, pour la plupart, ne se connaissent pas.

Et pourtant, elles osent, au cours de cette séance, se livrer sur une situation qu’elles vivent actuellement, de façon difficile.

Et en ressortent avec des éclaircissements pour mieux vivre cette situation.

Etant donné que je suis persuadée de la force du collectif, je me suis rapidement intéressée de plus près à cette méthode.

J’assiste à ma première séance en 2019.

Mon sujet est d’ailleurs retenu.

Et j’en ressors effectivement, avec de précieux éléments pour aller plus loin.

Je me rends compte qu’au-delà de la simplicité apparente, il y a une réelle et solide méthode derrière.

En 2020, je suis la formation d’animateurs de Codéveloppement professionnel et managérial, animée par le Centre européen du Codéveloppement professionnel et managérial – le CECODEV –.


Origines et définition

Adrien Payette, Professeur de management à Montréal, au Canada, en est le concepteur. Il a codéveloppé cette méthode avec Claude Champagne, psychologue industriel, en 1997.

Avant de commencer, je vous partage la définition issue de la formation que j’ai suivie :

« Le groupe de Codéveloppement professionnel est une approche de formation qui mise sur le groupe et sur les interactions entre les participants pour favoriser l’atteinte de l’objectif fondamental : améliorer sa pratique professionnelle ».

J’apprécie également la définition des fondateurs de l’approche, Adrien Payette et Claude Champagne.

« Le groupe de codéveloppement professionnel est une approche de développement pour des personnes qui croient pouvoir apprendre les unes des autres afin d’améliorer leur pratique. La réflexion effectuée, individuellement et en groupe, est favorisée par un exercice structuré de consultation qui porte sur des problématiques vécues actuellement par les participants. »


Principes et méthode

Le Codéveloppement s’appuie sur l’intelligence collective, où chaque participant a la volonté d’apprendre et d’apporter aux autres.

L’objectif principal commun à l’ensemble des séances animées en Codéveloppement est l’amélioration des pratiques professionnelles des participants.

Le contenu des séances est basé sur le terrain, et non sur de la théorie. Et les sujets traités sont du vécu actuel.

Chaque participant est partie prenante active tout au long de la séance.

Dans les participants, on retrouve trois types d’acteurs principaux.

  • Un client. Il porte un problème, un projet ou une préoccupation. Il veut être aidé par ses pairs pour réfléchir, trouver des pistes ou obtenir des regards différents.
  • Des consultants. Ils aident le client d’après leurs expériences, ressentis ou pistes d’actions.
  • Un animateur. Il stimule les dynamiques du groupe et porte la méthode du Codéveloppement. Il n’est pas un formateur qui délivrerait de l’information descendante. Il est garant du bon respect de la méthode et des interactions entre les participants.

Les groupes de Codéveloppement se réunissent de façon régulière et sur une durée déterminée, et pas de façon ponctuelle.

Etant donné qu’une seule situation d’un unique client est traitée par séance, cette régularité des rencontres, permet un bon roulement des rôles de clients, de façon à ce que chacun des participants puisse passer.

Chaque séance dure environ 3h et regroupe entre 5 et 9 personnes.

Trois règles fondamentales régissent ces séances :

  • Confidentialité : Tout ce qui se dit lors des séances restera confidentiel, entre les participants
  • Bienveillance : Chaque participant s’engage à faire preuve de bienveillance vis-à-vis des autres
  • Parler vrai : Les participants sont libres de s’exprimer en toute authenticité, tout au long de la séance, du moment que les autres règles sont respectées

Quant au contenu de la méthode, elle se compose en sept étapes. Chaque étape à ses propres objectifs, et alterne des moments où le clients et les consultants ont leur propre rôle. L’animateur intervient à chaque étape, en fil rouge, de sorte que chacun sache ce qu’on attend de lui, ainsi que le délai imparti.

  • Etape 0 : Partage et choix d’une situation

Tous les participants contribuent pour faire émerger une situation qui les concerne.

Puis, ils sont invités à ne retenir qu’une situation pour la séance du jour.

  • Etape 1 : Exposé de la situation

Le client expose la situation en apportant tous les éléments qu’il jugera nécessaires à sa compréhension.

Les consultants écoutent, prennent des notes, sans interrompre le client dans son récit.

  • Etape 2 : Questions de clarification

Les consultants posent des questions au client, pour mieux comprendre la situation et notamment éclaircir certains points.

Le client répond aux questions et apporte les précisions nécessaires. Il peut ne pas répondre s’il le souhaite.

  • Etape 3 : Demande et contrat

Maintenant que la situation est clarifiée, le client formule sa demande au groupe et précise le type de consultation qu’il en attend. La demande peut, par exemple, porter sur des demandes de partages de témoignages, d’avis, de suggestions, de pistes de solutions, des ressentis…

Les consultants valident s’ils peuvent répondre à ce type de demande, et un contrat est ainsi formulé, pour la séance.

  • Etape 4 : Consultation

Les consultants réagissent.

Ils peuvent maintenant partager librement, et à tour de rôle, leurs impressions, questions réflexives, réactions, commentaires, idées, suggestions… d’après le contrat formulé avec le client à l’étape précédente.

Le client écoute sans débattre, fait préciser au besoin, et note les suggestions des consultants.

  • Etape 5 : Synthèse et plan d’actions

Le client assimile l’information, et fait la synthèse de ce que la consultation lui donne envie de penser et de faire.

Pendant ce temps, les consultants préparent la synthèse de leurs apprentissages du jour.

Puis, le client partage ce qu’il retient, et conçoit un plan d’actions.

  • Etape 6 : Apprentissage et régulation

Le client et les consultants décrivent leurs apprentissages : ce que chacun découvre, voit mieux, voit autrement, apprend sur le contenu, le processus ou sur lui-même.

Ils se régulent : le client et les consultants partagent leurs impressions, ressentis, les irritants…

Enfin, ils évaluent la session : le client et les consultants indiquent les manques, points positifs, négatifs, ce qui aurait pu être fait autrement…


Au-delà de ces étapes propres à une séance, à la fin d’un cycle de Codéveloppement, les participants sont invités à se prononcer quant à l’impact de ce cycle sur eux, pour comprendre comment ils étaient avant de rejoindre ce groupe, et comment ils sont à la fin du cycle. Ils se réunissent une dernière fois pour une séance différente des autres pour partager leurs apprentissages globaux sur l’ensemble du cycle.


Comment j’intègre cette méthode dans DevCo

Avec DevCo, j’accompagne des entrepreneurs, pour les aider à accélérer le développement de leur entreprise, par l’intelligence collective, entre pairs.

C’est donc tout naturellement, que je souhaite intégrer le Codéveloppement à mes services.

Cependant, ce n’est pas le Codéveloppement tel que cité ci-dessus, que je retiens.

Je me base plutôt sur des séances dites « Coups de pouce », qui sont issues de la méthode de Codéveloppement professionnel.

Il s’agit de séances plus courte, d’environ 1h30.

Dont l’objectif est la résolution de problème, sur des sujets plus opérationnels.

Il s’agit de petits problèmes qui sont évoqués, et ces séances permettent de débloquer une situation.

Le client ressort de ces séances avec un plan d’actions précis, plus pratico-pratique.


Conclusion

Le Codéveloppement professionnel est une méthode forte, qui a fait ses preuves et continue de les faire.

Pour ma part, étant convaincue de la force du collectif, je suis ravie de pouvoir vous proposer ce type de méthode à mon accompagnement.

Ce que j’ai indiqué dans cet article vous permet de comprendre mieux comment fonctionne un groupe de Codéveloppement professionnel, mais pas d’en animer un.

Seule une formation complète, vous permettra de comprendre plus en détail les éléments de la méthode, de découvrir différents cas de figure, les postures à adapter et de vous entrainer pour avoir toutes les cartes en main pour animer vos propres groupes de Codéveloppement professionnel.


Avez-vous déjà participé, ou même animé une séance de Codéveloppement professionnel ?


Pour être notifié directement par mail le vendredi de la parution d’un nouvel article, vous pouvez vous inscrire à la newsletter de DevCo.


A bientôt,

Antonella
Facilitatrice de développement entrepreneurial à impact


Avec DevCo, je contribue à l’accélération du développement des entreprises à impact positif.

Ces articles de blog vous permettent de trouver de l’inspiration pour développer votre état d’esprit entrepreneurial, et des bons plans pour développer votre entreprise.

Laisser un commentaire