Les indicateurs pour suivre votre activité

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Les articles de ce thème « Développer votre état d’esprit entrepreneurial », vous permettent de vous inspirer pour développer votre mindset entrepreneur.


Cette série d’articles décrypte des outils organisationnels en toute objectivité, pour vous permettre de vous les approprier.


Cet article vous aide à fixer de bons indicateurs pour suivre l’évolution de votre activité et l’atteinte de vos objectifs.


Outil

Les indicateurs sont la version quantitative de l’atteinte de vos objectifs. Définir des objectifs en lien avec votre stratégie est donc l’étape préalable indispensable avant de travailler sur les indicateurs. Si on devait résumer l’ordre pour savoir quoi faire, et par quoi commencer, ça ressemblerait à ce schéma :

Il existe différentes façons pour définir des indicateurs de la façon la plus optimale.

Vous avez sans doute déjà entendu parler de l’acronyme SMART. L’idée est de définir des indicateurs, qui vont refléter vos objectifs, de façon :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Atteignable
  • Réaliste
  • Temporellement défini

Il y a aussi les indicateurs sur lesquels vous avez la main dessus pour agir sur les tâches à effectuer. Par exemple, si votre tâche est de publier des vidéos sur votre page YouTube, vous pouvez vous fixer un indicateur de publication à 30 vidéos. Ces indicateurs sont à distinguer du résultat, pour lequel vous n’avez pas directement la main dessus. Dans ce cas-là, il apparait plus difficile de se fixer des objectifs d’indicateurs sur ces données pour lesquelles vous n’avez pas – ou peu – de pouvoir d’action direct. Par exemple, si vous vous fixez d’atteindre 1 000 abonnés sur votre page YouTube, ce n’est pas vous qui allez cliquer sur le bouton « s’abonner » à la place de vos futurs abonnés. Si vous souhaitez néanmoins suivre ce type de résultats moins actionnables de votre part, vous pouvez compléter ces résultats par des actions sur lesquelles vous avez la main pour y parvenir. Si on reprend l’exemple précédent, ça pourrait donner : atteindre 1 000 abonnés sur votre page YouTube en publiant 30 vidéos. Et c’est là toute la différence entre moyens – publier 30 vidéos en l’occurrence -, et résultats – atteindre 1 000 abonnés -.

Une autre distinction que je voulais aborder avec vous concerne la différence entre des indicateurs d’activité et des indicateurs de pilotage de la performance. Les indicateurs d’activité vont vous permettre de suivre des volumes, des flux. Par exemple, au 1er janvier j’ai 398 membres sur ma newsletter, et au 1er juin, j’en ai 657. Les indicateurs de performance vont quant à eux vous permettre de mesurer l’efficacité de vos actions. Et notamment selon l’un, ou plusieurs des quatre critères de l’efficacité opérationnelle, qui sont la qualité, les coûts, les délais, et les risques. Si on reprend l’exemple des membres de votre newsletter, un indicateur de performance, basé sur le critère qualité, pourrait être le taux de clic, ou le taux de conversion suite à l’envoi d’une newsletter. On n’a pas là juste un chiffre difficile à comprendre dans l’absolu, mais plus souvent un pourcentage, qui permet de voir une évolution dans le temps, de pouvoir facilement comparer, et d’en tirer des conclusions sur les actions à poursuivre.


Objectif

Ajouter des indicateurs à vos objectifs va vous permettre de les rendre plus concrets, plus factuels, plus palpables. Vous allez pouvoir piloter la performance de vos objectifs, et leur retranscription dans vos actions. Vous pourrez ainsi mesurer l’efficacité des solutions que vous aurez mises en place. Et avoir une meilleure vision de votre activité, et de son évolution.


Etapes

Si on reprend le schéma précédent, il faut d’abord définir une stratégie, puis déterminer des objectifs, ensuite les rendre factuels par des indicateurs, et enfin dérouler tout cela en actions concrètes.

Focussons maintenant sur la partie indicateurs. Il vous faut donc les déterminer en rapport avec vos objectifs.

Lisser-les sur une période que vous aurez au préalable définie. Par exemple, si vous souhaitez suivre l’évolution de votre chiffre d’affaires, et que vous vous êtes fixé un objectif pour la fin du trimestre, lissez votre chiffre d’affaires sur les prochains mois ou les prochaines semaines à venir, pour suivre son évolution de façon plus fine, au fil de l’eau.

Définissez ensuite un moyen de suivre ces indicateurs. Une façon qui vous permettra de suivre leur évolution jusqu’à leur atteinte. Il s’agit là de définir comment vous allez récupérer la donnée. Par exemple, en allant sur votre Google Analytics si vous souhaitez suivre des données issues de votre site internet. Ainsi que l’endroit où vous allez rassembler ces éléments. Une fois les données récoltées, vous allez les annoter sur un format papier ou digital. Et la forme que vous souhaitez leur donner. Préférez-vous suivre les indicateurs de votre site internet via un tableau ou un graphique par exemple. Enfin, il s’agira de mettre régulièrement à jour l’avancée de ces indicateurs selon la temporalité que vous aurez au préalable définie.

Une fois tout cela effectué, il est important de vous laisser du temps pour assurer le suivi de ces indicateurs. Le travail ne s’arrête pas à la définition de l’indicateur, mais bien à toute sa vie, jusqu’à l’atteinte, ou non, de votre objectif, ou l’arrivée de votre échéance. Pensez à prendre du temps également pour la définition des actions correctrices à mettre en place, grâce à votre suivi au fil de l’eau. Et enfin, pour effectuer un bilan une fois l’échéance arrivée, ou lors de l’atteinte de votre objectif.


Mes conseils supplémentaires

La définition des indicateurs n’est pas une étape à prendre à la légère. Pour pouvoir avoir des réels éléments qui permettent des comparaisons, je vous conseille de vous assurer d’avoir des indicateurs pérennes. Vous pouvez vous fixer des objectifs, et donc déterminer des indicateurs sur des projets ponctuels, mais aussi sur des sujets récurrents. Dans ce dernier cas, vous pourrez avoir de la donnée avec un historique, qui vous permettront d’observer les améliorations dues aux changements opérés.

Le mieux est de vous assurer de pouvoir facilement récupérer la donnée. Il ne faudrait pas que cela devienne une usine à gaz. Si par exemple, pour calculer un indicateur, vous devez récupérer de la donnée sur votre Google Analytics, et en même temps une autre sur votre logiciel de gestion de votre newsletter, puis en faire un calcul savant pour créer un graphique de suivi sur un autre logiciel, ce suivi des indicateurs peut vous prendre plus de temps que ce qu’il ne devrait. Pensez simple ! Rappelez-vous que ces indicateurs doivent être au service de votre activité, et pas l’inverse.

Enfin, je vous conseille d’identifier au maximum entre 3 à 5 indicateurs prioritaires à suivre. Il faut que cela ne soit pas trop chronophage. Et surtout que cela reflète l’avancée vers votre stratégie – on en revient au point de départ -. Donc choisissez peu mais choisissez bien vos indicateurs, selon l’impact qu’ils auront sur la stratégie que vous souhaitez mettre en place.


Et vous quels indicateurs vous suivez dans votre activité ?
Et comment vous en assurez leur suivi ?


Pour être notifié directement par mail le vendredi de la parution d’un nouvel article, vous pouvez vous inscrire à la newsletter de DevCo.


A bientôt,

Antonella
Facilitatrice de développement entrepreneurial à impact


Avec DevCo, je contribue à la pérennisation et à l’accélération du développement des entreprises à impact positif.

Ces articles de blog vous permettent de trouver de l’inspiration pour développer votre état d’esprit entrepreneurial, et des bons plans pour développer votre entreprise.


Définissez enfin la méthode d’organisation adaptée à vous et à votre activité


Indiquez vos coordonnées ci-dessous pour recevoir la vidéo d’explication gratuitement directement dans votre boite mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.